Démangeaisons

Bien souvent, l'indicible vient démanger l'esprit au cœur de la nuit. La seule issue est alors de gratter quelques mots désordonnés sur le papier afin de retrouver le sommeil.
Le lendemain, parfois, cela ressemble à de la poésie.

StephaneMourey.fr > Démangeaisons

Icare et la Harpie

Au point du jour,
je m'en irai.
Au bout de l'horizon, tout au bout,
je sauterai.

1 min.

Lire...

Sagesse du Veilleur

« Le monde appartient à ceux
qui se lèvent tôt
m’a-t-on dit

1 min.

Lire...

Promenade

Je suis l’escargot solitaire
Qui ergote dans le désert

1 min.

Lire...

Fuite

fuir
le bruit
toujours plus loin

1 min.

Lire...

Bruit

Il y a les hommes...

1 min.

Lire...

Méiose

J’ai rêvé de toi
de moi, amants étrangers,
accrochés l’un à l’autre

1 min.

Lire...

Aphrodite

J’ai dressé une muraille
de satin et de dentelle
pour que tu témoignes de mon amour

1 min.

Lire...

Soirée

En rentrant chez moi
Le soir seulement le soir
J’accroche mon sourire
Au porte-manteau

1 min.

Lire...

Sabbat

Mais ce feu que je tiens
est celui de la Vérité
Il dévoile votre vrai visage

1 min.

Lire...

Mirovia

Être tout
N'être rien
Être celui qui écrit
Être celui qui pleure

1 min.

Lire...

à Ophélia

Je cède à la folie
Le royaume de mon esprit
Il y était un roi
Que prit le désarroi

2 min.

Lire...

Sommeil

Je me tournais
Et me retournais
Dans un sens
Puis dans l’autre

1 min.

Lire...

Prostré au creux de la nuit

Prostré au creux de la nuit,
Déambulé entre éveil et sommeil,
En chaque lieu où je fuis...

1 min.

Lire...

Poursuite

Laissez-moi entrer ! Je suis poursuivi !

1 min.

Lire...

Neptune

Portée par une vague immense
d’encre
Plombée d’un ciel lourd
d’encre
Fantomatique, la dérive d’un navire en perdition…

1 min.

Lire...

Malgré toi, malgré moi

Malgré l’éclat du Soleil,
le bercement des vagues,
le bruit des feuillages,
la fraîcheur du vent,
Je ne puis que t’aimer.

1 min.

Lire...

Lettre

Ô mon amour,
Le poète a aussi ses faiblesses,
Perdu dans ma douleur, privé d’appui,
Je voudrais me taire mais ne le puis.
Pardonne-moi si mes maux te blessent.

1 min.

Lire...

Les Jardins de mes Songes

Un jour, pourtant, tu as fui,
me laissant pour compagne la nuit,
tandis que les flots de la mort
bercent mes rêveries.

1 min.

Lire...

Le Monde

 Le monde ? Qu’est-ce que c’est ?

1 min.

Lire...

La Mer

Je nageais en son sein
Son doux va-et-vient berçait mon oreille
Ses bras m’enlaçaient dans une
étreinte sensuelle

1 min.

Lire...

L'Ange et le démon

Lorsque le Soleil voile son éclat
Et que les oiseaux fuient à l’Orient
Je vole au gré du vent
Vers ce rêve où il me mènera

1 min.

Lire...

L'Amour propre

Elle s’avançait vers le levant, nue,
Amie docile, l’insigne soeur,
Impatiente aux sourires farceurs,
Injuriée par ceux, qui, en sa vue...

1 min.

Lire...

Je t'attends

Je t’attends.
Tu viendras, j’en suis sûr.

1 min.

Lire...

Gris

Le petit homme gris
monte dans sa voiture grise

1 min.

Lire...

Et quelques cheveux qui s'écoulent

Et quelques cheveux qui s’écoulent.
Des yeux à y vivre.
Mon cynisme qui un instant se tait.

1 min.

Lire...

Dix-sept ans

Mes parents sont absents
oh, pas pour longtemps,
Et toi tu es là
Mais pas pour longtemps

1 min.

Lire...

Dépit amoureux

Je vis encore un des ces poètes transis
Murmurant silencieusement des vers muets.
Son coeur ne battait plus qu’au rythme de ses regrets.
Ses soupirs s’envolaient dans le parc ébahi.

1 min.

Lire...

D'autres poèmes t'auront plu

D’autres poèmes t’auront plu, n’est-ce pas ?

1 min.

Lire...

Aurore

Un creux de nuit en bordure de mer
Colporte le chant élevé de l’écume.
Dans les bars du port, personne ne s’affaire.
À l’école, on ne lève aucune plume.

1 min.

Lire...

Ariane

les ténèbres enfin
se gargarisent de lumières

1 min.

Lire...

Abandon et oubli

Pluies nocturnes,
Arômes lunaires,
Sommeil ardent,
Fleurs sanguinolantes.

1 min.

Lire...

Perles

On me laisse choisir
des perles

1 min.

Lire...

Déicides

Ma colère se love dans mon ventre
irradie dans mon sang

1 min.

Lire...

Danse Macabre

Cheveux longs, noirs, et beaux
Regard sombre, pur, profond
Le coeur vif, dur, mais bon
Le corps blanc, doux, si chaud

1 min.

Lire...

Fanny

Ta mère dort à mes côtés

1 min.

Lire...

Frères d'encre

Me voilà à nouveau sur ta tombe.

1 min.

Lire...