Prostré au creux de la nuit

Prostré au creux de la nuit,
Déambulé entre éveil et sommeil,
En chaque lieu où je fuis...

StephaneMourey.fr > Démangeaisons > Prostré au creux de la nuit

Prostré au creux de la nuit,
Déambulé entre éveil et sommeil,
En chaque lieu où je fuis,
je trouve mon désir
Mon angoisse

« — Veux-tu que te dise une bêtise ?… Je t’aime.
— Oui, c’est une bêtise. »
Toujours ces mots qui me poursuivent
Où que j’aille
Ils sont là
Tristes sentinelles