Danse Macabre

Cheveux longs, noirs, et beaux
Regard sombre, pur, profond
Le coeur vif, dur, mais bon
Le corps blanc, doux, si chaud

StephaneMourey.fr > Démangeaisons > Danse Macabre

Cheveux longs, noirs, et beaux
Regard sombre, pur, profond
Le coeur vif, dur, mais bon
Le corps blanc, doux, si chaud

Nue, elle s’avance vers moi
Si près, je la touche déjà
Maintenant, elle tend son bras
Elle veut danser, avec moi

Je me lèvre alors, vers elle
Je la prends dans mes bras, danse
La folie nous gagne, quelle chance !
Entraînantes danses, irréelles.

« Me veux-tu ? » « À mourir. »
Alors, avais-je si tort
« Pauvre, il te faudra périr. »
De tant désirer la Mort ?