Aurore

Un creux de nuit en bordure de mer
Colporte le chant élevé de l’écume.
Dans les bars du port, personne ne s’affaire.
À l’école, on ne lève aucune plume.

StephaneMourey.fr > Démangeaisons > Aurore

Un creux de nuit en bordure de mer
Colporte le chant élevé de l’écume.
Dans les bars du port, personne ne s’affaire.
À l’école, on ne lève aucune plume.

Cette crique assoupie, rêvée par le Mistral
Reste sourde aux appels murmurés par les Cieux.
De la ville fantôme, aucun son, aucun râle
Ne s’élève face aux ténèbres silencieux.

Mais à l’Orient, une victoire s’amorce.
L’astre, Hélène, lance ses éclats.
Bien qu’encore faibles, ils portent la force
Dont ta chevelure resplendira.

Courant dans les rues, le mystère tisse ses fils.
Dans son sommeil, surpris, un prophète murmure :
« Les brumes de plomb qui sont tombées sur la ville
Sacrifient la naissance d’un nouvel azur. »